Tsunami en Indonésie: plus de 340 morts - l'aide se met en place

JAKARTA - Le tsunami, causé lundi par un puissant séisme sous-marin de magnitude 7,7, a fait plus de 340 morts en Indonésie dont au moins six touristes étrangers. Environ 1500 sauveteurs ont été déployés pour tenter de localiser des blessés et rechercher les cadavres.Les volontaires sont engagés dans une course contre la montre dans un paysage chaotique évoquant celui laissé par le tsunami du 26 décembre 2004. Le littoral est une succession d'enchevêtrement de bateaux de pêche échoués et d'édifices en ruines.Au moins 343 personnes ont été tuées et 431 ont été blessées selon le gouvernement. Un total de 115 personnes restaient portées disparues et 68'464 personnes ont été déplacées.L'hypocentre du séisme (son foyer réel) profond de 10 kilomètres a été localisé par l'Institut national de géophysique américain (USGS) au large de Java dans l'océan Indien, à 358 kilomètres de la capitale indonésienne Jakarta.La zone la plus touchée semble avoir été Pangandaran, une petite station balnéaire située sur la côte sud-ouest de Java. La plupart des morts dans cette ville sont des enfants et des adolescents, a indiqué un résident.Au moins six étrangers - originaires du Japon, de Belgique, de Suède, des Pays-Bas et d'Arabie Saoudite - figurent parmi les morts. D'autres restaient portés disparus mardi soir. Les ambassades à Jakarta ont dépêché sur place leurs représentants. Berne ne signale pas de victimes suisses.Les Indonésiens emportés par le raz-de-marée n'auraient pas pu être avertis: un système d'alerte est en effet loin d'être opérationnel dans le pays.Ce tsunami a fait craindre une répétition de celui du 26 décembre 2004 au large de l'île indonésienne de Sumatra, qui avait fait 220'000 morts sur les côtes de l'océan Indien, dont 168'000 en Indonésie.Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a annoncé mardi dépêcher deux premiers camions remplis de biscuits énergétiques et de nouilles destinés aux sinistrés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.