UE: Chypre rejette l'offre de la Turquie d'ouvrir un "grand port"

HELSINKI - La République de Chypre a annoncé qu'elle rejetait l'offre d'Ankara d'ouvrir "un grand port" turc aux navires chypriotes grecs. Cette offre est intervenue après la menace d'une suspension des négociations d'adhésion de la Turquie avec l'UE."Nous avons clairement dit à l'UE que ce n'était pas négociable", a déclaré le ministre chypriote des Affaires étrangères George Lillikas."La Turquie a entamé des négocations d'adhésion avec l'UE à la condition qu'elle applique d'ici un an le protocole (étendant son union douanière). Elle ne l'a pas fait", a-t-il ajouté. Selon le ministre, la nouvelle proposition turque "bafoue l'UE parce qu'elle est dépourvue de tout contenu sérieux".La Turquie a signé en 2005 un protocole qui étend son union douanière avec l'UE aux dix Etats entrés dans le bloc européen en 2004. Mais elle refuse toujours de l'appliquer à la République de Chypre, en lui ouvrant ses ports et aéroports.En raison de ce refus, la Commission a recommandé mercredi dernier la suspension de 8 des 35 chapitres qui jalonnent les pourparlers d'adhésion de la Turquie.L'île de Chypre est divisée depuis 1974, lorsque l'armée turque a envahi le nord de l'île après un coup d'Etat d'ultra-nationalistes chypriotes-grecs voulant rattacher l'île à la Grèce. La République turque de Chypre du nord (RTCN) est uniquement reconnue par Ankara. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.