Ukraine: pro-russes en tête - premier ministre chargé de négocier

KIEV - Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a chargé son premier ministre Iouri Ekhanourov de négocier la création d'une nouvelle coalition parlementaire. Sa formation Notre Ukraine a subi une défaite aux élections législatives."Le président a rencontré le premier ministre et l'a chargé de commencer les consultations en vue de la création d'une coalition parlementaire", a déclaré lundi le chef adjoint de la présidence Ivan Vassiounyk, cité par Interfax.Héros de la Révolution orange de fin 2004, triomphalement investi à la présidence il y a quatorze mois, M. Iouchtchenko est le grand perdant des législatives. Selon les résultats officiels portant sur 25,46% des bureaux de vote, la coalition présidentielle n'a pris que la 3e place avec 16,98% des voix.Elle restait donc loin derrière l'opposition pro-russe: le Parti des régions mené par Viktor Ianoukovitch remportait 26,33% des votes. Le Bloc de Ioulia Timochenko, son ancienne alliée qu'il avait remerciée en septembre dernier, en réunissait pour sa part 24%.Selon un sondage réalisé dimanche à la sortie des urnes par deux institutions réputées, la coalition présidentielle ne rassemblait que 16% des suffrages, l'opposition pro-russe 31%, et le Bloc Ioulia Timochenko 24%.Le scrutin a été considéré comme démocratique par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et par la Commission européenne. La commissaire européenne aux relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, a exprimé l'espoir que le futur gouvernement ukrainien se rapprocherait de l'Union européenne (UE) et continuerait les réformes.Le chef de l'Etat n'a pas d'autre choix que de composer avec ses principaux rivaux: il a besoin d'un soutien parlementaire stable pour pouvoir aller de l'avant avec sa politique pro-occidentale. D'autant plus que le nouveau Parlement, renforcé par une réforme récente, formera la quasi-totalité du gouvernement.Le président devait donc choisir ses alliés entre le pro-russe Viktor Ianoukovitch, et Ioulia Timochenko qu'il avait limogée du poste de premier ministre il y a six mois.Après la publication des sondages, Notre Ukraine a annoncé qu'elle entendait créer une coalition parlementaire avec le Bloc Timochenko et avec les socialistes. Une telle alliance donnerait aux forces oranges au moins 255 sièges, soit la majorité absolue des 450 sièges du parlement monocaméral. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.