Une dizaine de tués dans les raids israéliens au Liban

TYR - L'armée israélienne a poursuivi ses bombardements sur le Liban, tuant une dizaine de personnes. Les accrochages entre soldats israéliens et Hezbollah ont pris de l'intensité au Liban sud alors que Tony Blair évoquait la crise à Washington avec George W. Bush.Les bombardements israéliens ont continué notamment sur le village de Yaroun qui a été pilonné. Les villages voisins ont également été visés.Les frappes ont commencé avant l'aube. Plus de 300 bombes et missiles ont touché des villages près de Tyr, la ville portuaire à 83 km au sud de Beyrouth, aux avant-postes d'une bataille engagée le 12 juillet après la capture de deux soldats israéliens par le Hezbollah.Les forces israéliennes ont également visé le village d'Aitaroun, voisin de Bint Jbeil, sur lequel quelque 150 projectiles se sont abattus.Près de dix personnes, dont un Jordanien, ont été tuées et douze blessés dans les raids israéliens, au dix-septième jour de l'offensive israélienne. Les Nations unies ont décidé d'évacuer certaines positions de leurs observateurs au Liban sud.Quatre personnes ont notamment trouvé la mort dans le pilonnage de la plaine de la Bekaa, visée par près de 70 raids aériens, a indiqué la sécurité libanaise.Un obus de l'artillerie israélienne a par ailleurs atterri près d'un convoi humanitaire au Sud-Liban, blessant au moins trois civils selon des témoins.Selon la police libanaise, les soldats de Tsahal ont fait mouvement de leurs positions à la sortie sud de Bint-Jbeil, bastion du Hezbollah chiite libanais, vers le village frontalier de Maroun el-Ras qu'ils contrôlent depuis dimanche, et ont été attaqués par des combattants du Hezbollah. Un journaliste jordanien et son chauffeur libanais ont été blessés près de Yarine par des tirs.Au total, 426 personnes, dont 355 civils et 29 militaires et gendarmes libanais ont été tuées depuis le déclenchement le 12 juillet de l'offensive israélienne contre le Liban après la capture de deux soldats israéliens par le Hezbollah. Le Hezbollah a annoncé la mort de 32 de ses militants et son allié chiite Amal celle de six de ses combattants depuis le 12 juillet.Au moins 65 civils, dont un grand nombre d'enfants, sont toujours ensevelis sous les décombres de leurs maisons pilonnées depuis onze jours dans la région de Tyr, a indiqué un responsable des opérations de secours. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.