Violences urbaines en France : deux écoles brûlées

PARIS - Deux écoles, une quinzaine de voitures et une entreprise de recyclage de papier ont été incendiées samedi en début de soirée dans la banlieue au sud-est de Paris. Dans la banlieue de Toulouse, les pompiers luttaient contre de nombreux incendies. L'école maternelle de Grigny, dans l'Essonne, a été détruite à près de 50 %, alors qu'une école primaire de la même banlieue a été très peu touchée, a indiqué la préfecture. Des voitures ont été détruites par le feu dans la même région. Par ailleurs, près de 800 m2 de papier ont été brûlés dans un incendie qui a frappé une entreprise de recyclage de papier, implantée dans la région, à Vigneux-sur-Seine, selon la même source. Le feu, dont l'origine reste indéterminée, a été circonscrit par les pompiers. Dans le sud-ouest de la France, les pompiers ont dû procéder à quatrorze interventions simultanées samedi soir contre des incendies volontaires dans la banlieue de Toulouse, a-t-on appris auprès des pompiers. Dans la soirée, les pompiers luttaient contre huit feux de voitures et plusieurs feux de poubelles allumés à proximité d'établissements publics, notamment des écoles. Selon un responsable des pompiers toulousains, la situation semble s'aggraver par rapport aux dégradations de la nuit précédente. Les violences urbaines en France ont pris de l'ampleur dans la nuit de vendredi à samedi, s'étendant des banlieues pauvres de Paris à plusieurs régions de province, avec près de 900 véhicules brûlés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.