Arche de Zoé: la peine des bénévoles doit être convertie

La justice française a commencé l'examen du cas des six bénévoles français de l'Arche de Zoé condamnés au Tchad à huit ans de travaux forcés pour tentative d'enlèvement d'enfants. Leur peine doit être convertie selon le droit français.L'audience s'est ouverte à Créteil, près de Paris, en présence de cinq des six condamnés, dont le président de l'Arche de Zoé, Eric Breteau, qui est apparu très faible et très amaigri en raison de sa grève de la faim. Aucune précision n'a été apportée sur l'absence de l'infirmière Nadia Merimi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.