Strauss-Kahn libéré sur parole en raison de doute sur l'accusatrice

La justice américaine a décidé vendredi de libérer Dominique Strauss-Kahn sur parole à la suite de révélations qui ont décrédibilisé son accusatrice. Mais elle n'abandonne pas les poursuites pour crimes sexuels qui lui ont coûté son poste de directeur général du FMI.Le tribunal pénal de Manhattan a également levé la caution de six millions de dollars. Le procureur a toutefois refusé d'abandonner les poursuites, expliquant que le dossier n'était pas clos. Une prochaine audience reste fixée au 18 juillet. Une femme de chambre guinéenne de 32 ans affirme que M. Strauss-Kahn a tenté de la violer le 14 mai dans sa suite de l'hôtel Sofitel de New York. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.