Chili: premières entorses à l'omerta des mineurs chiliens

L'un des 33 mineurs chiliens qui ont retrouvé la lumière cette semaine au terme de 69 jours de captivité à 625 mètres sous terre s'est dit prêt, moyennant finances, à rompre le "pacte du silence" conclu avec ses compagnons d'infortune. Editeurs et producteurs multiplient les offres pour obtenir leurs témoignages.Interrogés sur les détails de leur long calvaire, la plupart se sont jusqu'ici refusés à en dévoiler les détails, en particulier pour les 17 jours d'agonie qui ont précédé leur localisation. "Il y a un accord entre nous pour parler en tant que groupe, pour éviter les distorsions quand on parle individuellement", a expliqué Mario Gomez. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.