Trafic d'organes: la Serbie ne poursuivra pas Hashim Thaçi

La Serbie n'inculpera pas le premier ministre kosovar, Hashim Thaçi, mis en cause par un rapport du Conseil de l'Europe évoquant un trafic d'organes sur des prisonniers serbes. Une telle mesure paraîtrait comme un "procès politique", a indiqué ce samedi un responsable serbe."Il ne convient pas de lancer un tel processus (une inculpation) car il paraît trop proche d'un procès politique", a déclaré le porte-parole du Procureur serbe pour les crimes de guerre, Bruno Vekaric, au quotidien Blick. Le porte-parole était interrogé par le journal sur l'éventualité d'une inculpation d'Hashim Thaçi par la Serbie après la publication du rapport de Dick Marty. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.