Pas de poursuites en haut lieu pour certaines dérives de l'ère Bush

Le directeur du FBI et certains responsables du gouvernement de George W.Bush n'auront pas à répondre devant la justice de dérives dans les arrestations antiterroristes intervenues après le 11-Septembre. La Cour suprême des Etats-Unis en a décidé ainsi.Dans une décision prise par cinq voix contre quatre, la plus haute juridiction des Etats-Unis a renversé une décision de la cour d'appel fédérale de New York, statuant que Robert Mueller, directeur du FBI, et John Ashcroft, ministre de la Justice en 2001, étaient, entre autres responsables, passibles de poursuites. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.