FARC: le président Uribe n'écarte pas un recours à la force

Le président colombien Alvaro Uribe, en visite à Paris, a réaffirmé que sa "priorité" était de libérer les otages aux mains de la guérilla des FARC mais aussi "d'écraser les terroristes". Il n'a pas écarté un recours à la force auquel les familles et la France sont opposées.M. Uribe a également affirmé qu'il entendait travailler "la main dans la main" avec le président français Nicolas Sarkozy, qui devait le recevoir en fin de matinée et qui a fait de la libération de l'otage franco-colombienne Ingrid Betancourt l'une de ses priorités diplomatiques. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.