Sarkozy et Merkel prennent la tête des critiques contre Teheran

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont pris dimanche la tête des critiques contre les autorités iraniennes. Ils sont intervenus au lendemain d'une manifestation lors de laquelle au moins 10 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées.Le président français a réclamé "que la lumière soit faite" sur l'élection présidentielle qui a abouti à la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad. La chancelière allemande a pour sa part appelé à "un nouveau décompte des voix". Tous deux ont réclamé la fin de la répression et des violences contre les manifestants. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.