Charles Taylor pourrait être libéré faute de fonds pour le juger

L'ancien président libérien Charles Taylor, jugé par un tribunal spécial des Nations unies à La Haye pour des crimes de guerre commis entre 1991 et 2002 en Sierra Leone, risque d'êre remis en liberté. Motif: le manque de de fonds pour poursuivre son procès.Le tribunal spécial pourrait manquer de cinq millions de dollars à partir du mois de mai. Mais, même si Charles Taylor était libéré faute de fonds pour financer sa détention, il resterait inculpé de crimes contre l'humanité, viols, conscription d'enfants soldats et escalavagisme. Le verdict pourrait être rendu l'an prochain. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.