La police écoeurée par les actes de pillage après le séisme

La police néo-zélandaise s'est dite "écoeurée" vendredi par les actes de pillage constatés à Christchurch, après le séisme de mardi qui a fait plus d'une centaine de morts. Elle déplore également les courriers électroniques frauduleux appelant à la charité.Alors que les secours tentaient encore de trouver des survivants, des habitants ont rapporté des cas de pillage ou de tentatives d'extorsion de fonds. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.