L'ONU et le G8 somment les belligérants d'épargner les civils

Les Nations unies et le G8 ont sommé les belligérants au Sri Lanka d'épargner les 50'000 civils encore bloqués dans la zone des combats opposant l'armée et les rebelles tamouls. Ces derniers ont averti d'un risque de famine pour ces habitants.Depuis qu'a commencé lundi un exode massif de civils tamouls, l'ONU pense que plus de 100'000 personnes se sont échappées de la mince bande côtière de 10 km2 où sont acculés des guérilleros des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE). Mais il reste encore 50'000 civils retenus par les rebelles, s'alarment les Nations unies. De son côté, le gouvernement les évalue à 15'000, servant de "boucliers humains" aux insurgés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.