Pas "d'impunité" pour les "ennemis" après la libération d'opposants

Le président cubain Raul Castro a prévenu dimanche devant le Parlement qu'il n'y aurait pas d'"impunité pour les ennemis de la Patrie". Il s'exprimait en évoquant pour la première fois en public sa décision de libérer 53 prisonniers politiques. Il a martelé que personne "n'a été condamné pour ses idées"."La Révolution peut être généreuse parce qu'elle est forte (...) et en conséquence il n'est pas vain de rappeler qu'il n'y aura pas d'impunité pour les ennemis de la Patrie, pour ceux qui tentent de mettre en danger notre indépendance", a déclaré Raul Castro à la clôture de la séance bi-annuelle du Parlement, selon un texte diffusé par les autorités cubaines. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.