Bain de sang en Guinée: l'UE condamne l'usage de la force

Le diplomate en chef de l'Union européenne, Javier Solana, a condamné l'usage de la force en Guinée contre des manifestants hostiles à la junte. Au moins 87 opposants ont été tuées par balles et deux chefs de l'opposition ont été blessés par des militaires.Javier Solana a également réclamé la "libération immédiate" des leaders de l'opposition arrêtés par la junte. L'Union européenne avait décidé fin juillet de placer la Guinée sous surveillance pendant deux ans et de maintenir le gel de son aide au développement en attendant un retour à l'Etat de droit après le coup d'Etat de décembre. L'aide humanitaire n'a en revanche jamais été suspendue. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.