La France et la Suède mettent une sourdine à leurs divergences

A l'occasion de la visite du président Nicolas Sarkozy à Stockholm, la France et la Suède ont décidé de mettre une sourdine à leurs divergences. En particulier sur la question turque.A l'issue de deux heures d'entretien, le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt, qui vient de prendre la présidence tournante de l'Union européenne et Nicolas Sarkozy ont tenu une conférence de presse commune. Le chef de l'Etat français a déclaré que son pays ne ferait pas opposition à l'ouverture, sous la présidence suédoise de l'UE, de nouveaux chapitres des négociations avec Ankara. A condition toutefois que ces chapitres ouvrent la voie à une association de la Turquie avec l'UE et non à son intégration, a précisé M. Sarkozy. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.