Colombie: les FARC contre une libération rapide d'Ingrid Betancourt

Malgré l'arrivée en Colombie d'une mission humanitaire dépêchée par Paris pour venir en aide à Ingrid Betancourt, les FARC ont averti jeudi soir qu'elles ne libéreraient aucun otage. La guérilla exige au préalable un accord politique avec le gouvernement colombien.Rodrigo Granda, l'un des dirigeants du mouvement, a indiqué que la mort de Raul Reyes, le numéro deux des FARC tué dans une opération colombienne en Equateur, avait compliqué la situation des otages. Il a par ailleurs réitéré ses exigences visant à la création par le gouvernement colombien d'une zone démilitarisée dans le sud-est du pays. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.