Trafic d'armes: le procès de l'Angolagate a débuté à Paris

Le procès de l'Angolagate s'est ouvert à Paris. Quarante-deux personnes dont l'ancien ministre français de l'intérieur Charles Pasqua et le fils aîné du président François Mitterrand sont jugés dans cette vaste affaire de trafic d'armes de guerre.Pierre Falcone et l'homme d'affaires russo-israélien Arcadi Gaydamak, réfugié en Israël, sont accusés d'avoir, de 1993 à 1998, vendu à un Angola en pleine guerre civile un arsenal de 790 millions de dollars acheté dans l'ancien bloc communiste, et ce sans avoir reçu les autorisations nécessaires de l'Etat français. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.