Le groupe Abou Sayyaf demande une rançon pour les employés du CICR

Le groupe islamiste Abou Sayyaf exige une rançon de cinq millions de dollars pour la libération des deux employés du CICR aux Philippines, un Suisse et un Italien, a indiqué l'armée. Tous deux sont retenus en otages depuis la mi-janvier dans le sud du pays.Jeudi dernier, les ravisseurs ont libéré la Philippine Mary Jean Lacaba, qui travaille également pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Elle avait été enlevée avec ses deux collègues le 15 janvier sur l'île de Jolo. Le groupe Abou Sayyaf, proche d'Al Qaïda, retient encore le Suisse Andreas Notter et l'Italien Eugenio Vagni. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.