Une enquête du contre-espionnage sur la rumeur Sarkozy

Le patron du contre-espionnage français Bernard Squarcini a confirmé mercredi soir qu'une enquête avait été menée pour déterminer l'origine de rumeurs d'infidélité dans le couple Sarkozy. Carla Bruni a pour sa part réfuté la thèse du complot."J'ai été saisi courant mars par le directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard, afin d'essayer de déterminer si les rumeurs visant le couple présidentiel ne cachaient pas une éventuelle tentative de déstabilisation", a dit au site Mediapart Bernard Squarcini, patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.