Les socialistes ne reclament plus la tête de Frédéric Mitterrand

Le ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand semblait avoir sauvé sa tête. Il s'est défendu publiquement de toute "apologie" du tourisme sexuel et de la pédophilie. Le ministre ajoute qu'il n'avait "jamais" envisagé de démissionner et qu'il conservait la confiance du président.Le porte-parole du Parti socialiste, qui a pris "acte" de ses explications, ne réclamait plus la démission de Frédéric Mitterrand. Ce dernier devait accompagner le président Nicolas Sarkozy à l'inauguration d'une exposition à Paris. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.