11e révision de l'AVS: le Conseil fédéral maintient le cap

BERNE - Le Conseil fédéral a renoncé à supprimer les rentes des veuves sans enfant dans sa nouvelle mouture de la 11e révision de l'AVS. Il a par ailleurs maintenu la retraite à 65 ans pour les femmes et la rente-pont pour les assurés dans le besoin. Malgré la salve de critiques récoltée lors de la consultation, le gouvernement n'a pratiquement pas retouché son projet. Le conseiller fédéral Pascal Couchepin n'est cependant pas venu défendre devant la presse les options choisies mercredi. Les détails seront affinés avant que le paquet, qui comprend un volet technique, ne soit transmis au parlement d'ici la fin de l'année. Sur le fond, comme dans la révision de l'AVS rejetée par le peuple en mai 2004, le Conseil fédéral tient à uniformiser l'âge de la retraite. Les femmes risquent donc un relèvement de 64 à 65 ans dès 2009. Cette mesure, contestée par la gauche et divers cantons, devrait permettre de réduire les dépenses d'environ 500 millions de francs par an. En contre-partie, le gouvernement a décidé d'épargner les veuves sans enfant. Celles-ci continueront à toucher une rente, ce qui entraînera un défaut d'économies d'environ 120 millions. La suppression de cette prestation était pourtant moins contestée que l'introduction d'une rente-pont entre 62 et 65 ans pour des personnes démunies. Cette mesure a fait la quasi-unanimité contre elle parmi les cantons, les partis et les organisations concernées. Le Conseil fédéral "tient néanmoins à ce dispositif car il offre la possibilité d'une retraite anticipée à une catégorie d'assurés qui en a particulièrement besoin", selon un communiqué de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Une révision plus substantielle devra être entreprise vers 2008 afin de garantir le financement jusqu'en 2020. C'est alors que seront abordées les hausses prévues de la TVA (un point supplémentaire vers 2010 et un autre vers 2020) et le passage à la retraite à 66 ou 67 ans, cher à Pascal Couchepin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.