35 ans d'Alliance Sud: Calmy-Rey défend l'aide au développement

BERNE - Micheline Calmy-Rey a défendu l'importance de l'aide au développement, en particulier pour l'Afrique. Alors que beaucoup s'impatientent face à la stagnation du continent, la conseillère fédérale a souligné qu'il n'y avait pas de "remède miracle"."La politique de développement n'a jamais été aussi nécessaire et controversée" qu'actuellement, a déclaré la conseillère fédérale lors d'une conférence organisée à Berne par la Communauté de travail des six grandes organisations de développement suisses (Alliance Sud), qui fête son 35e anniversaire.Reconnaissant les "énormes défis" auquel l'Afrique est confrontée, par exemple dans la lutte contre le sida, la conseillère fédérale a aussi relevé les progrès réalisés dans cette région du monde: la production agricole a ainsi doublé ces 30 dernières années, davantage d'enfants vont à l'école, l'accès à l'eau s'améliore, a souligné Mme Calmy-Rey, selon la version écrite de son discours.Un pays comme la Suisse, qui gagne un franc sur deux à l'étranger grâce à ses exportations, se doit d'avoir une politique de développement forte, a plaidé la conseillère fédérale. Elle permet notamment de renforcer le rôle de la Suisse au niveau international et de contribuer à la résolution des problèmes globaux, selon elle.Récemment, le conseiller fédéral Christoph Blocher a remis en question l'utilité de la cooopération au développement en Afrique. Il a évoqué la possibilité de laisser l'Afrique se gérer elle-même.Alliance Sud regroupe la communauté de travail des oeuvres d'entraide Swissaid, Action de Carême, Pain pour le prochain, Helvetas, Caritas et l'Entraide protestante suisse (EPER). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.