Accident de train de Thoune: temps de travail pas respecté

BERNE - Plusieurs collaborateurs du BLS impliqués dans l'accident de train qui a fait trois morts le 17 mai à Thoune (BE) n'ont pas respecté les prescriptions sur le temps de travail. L'Office fédéral des transports a déposé plainte contre la compagnie.Parmi les employés concernés figure un des mécaniciens qui a péri au terme de la course folle du convoi privé de freins. La plainte vise le responsable de l'établissement des plans de service et deux collaborateurs qui étaient de service cette nuit-là, a indiqué le porte-parole de l'OFT Gregor Saladin, confirmant une information de la "SonntagsZeitung".Les deux employés se trouvaient sur le chantier fatal à Thoune-Dürrenast. M. Saladin n'a pas souhaité donner plus de précisions, secret de l'enquête oblige.Pour Erwin Lätsch, membre de la direction du BLS, le fait qu'un des mécaniciens n'ait pas respecté le temps de repos est sans incidence par rapport à l'accident, a-t-il estimé. M. Saladin relève quant à lui que les infractions constatées ne sauraient être qualifiées de négligeables. Le BLS a été prié d'éviter de telles violations à l'avenir.Selon M. Lätsch, il existe des "difficultés d'interprétation" en rapport avec le passage du travail de jour au travail de nuit. Des mesures concrètes pour améliorer les choses sont actuellement en discussion.L'accident, qui a coûté la vie à trois personnes, s'est produit le 17 mai à 03h20 à Thoune. Le train fou a dévalé le trajet entre Frutigen et Thoune à une vitesse entre 90 et plus de 100 km/h avant de percuter deux wagons de matériel, puis un autre train de chantier.Les deux mécaniciens avaient congé le lundi 15 mai. Ils ont commencé leur travail le mardi à 18h15 mais l'un d'eux a effectué des travaux d'entretien dans la matinée. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.