Affaire Blocher-Roschacher: Pas de démission exigée dans l'immédiat

Seul un quart des Suisses souhaitent que Christoph Blocher démissionne en raison de son implication présumée dans l'"affaire Roschacher". Mais ils sont 60 % à exiger son départ s'il est établi qu'il a trempé dans un "complot" contre l'ex-procureur de la Confédération.En l'état, sur la base du rapport publié par la Commission de gestion du Conseil national mercredi, 42,5 % des Suisses jugent que le ministre de la justice doit rester en place, indique un sondage publié dimanche par "Le Matin Dimanche", le "Sonntagsblick" et "Il Caffè". A l'inverse, 25,5 % des sondés estiment qu'il doit quitter le Conseil fédéral et 31,9 % ne se sont pas exprimés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.