Affaire des visas: Calmy-Rey à l'ambassade de Suisse à Islamabad

ISLAMABAD - Micheline Calmy-Rey a rencontré le personnel de l'ambassade de Suisse à Islamabad, après les révélations de l'"affaire des visas". Avec les autorités pakistanaises, la conseillère fédérale a évoqué les projets de coopération au développement.La cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) s'est entretenue avec la ministre pakistanaise chargée du développement, Hina Rabani Khar. Elle a reçu cette dernière en compagnie du chef de la Direction du développement et de la coopération (DDC), Walter Fust, à l'ambassade de Suisse d'Islamabad.Les formes de coopération en matière de développement entre la Suisse et le Pakistan ces dernières années ont été au coeur des discussions. "Mais en regardant vers l'avenir" a précisé à l'ATS le porte-parole du DFAE, Lars Knuchel. La Suisse veut continuer à collaborer avec des institutions locales et des ONG.D'ici à 2009, le Pakistan doit recevoir près de 38 millions de francs d'aide d'urgence suite au séisme qui a touché la région en octobre 2005. L'année dernière, l'aide globale de Berne pour le Pakistan s'est élevée à 25 millions de francs, incluant la coopération au développement et l'aide humanitaire.La cheffe du DFAE se rendra vendredi dans la région du Cachemire dévastée par le tremblement de terre, où elle visitera des projets de reconstruction financés par la Suisse. Elle effectuera ensuite une visite d'un projet de soutien aux femmes pakistanaises, dans la ville de Peshawar (ouest).Les autorités pénales pakistanaises ont placé en détention préventive un employé de l'ambassade et enquêtent sur au moins un ancien collaborateur. Ils pourraient avoir fourni des visas pour le compte d'une organisation de traite d'êtres humains, selon le directeur général de la police pakistanaise. L'enquête porte aussi sur cinq agences de voyages locales."Le service consulaire de l'ambassade est la cible d'activités du crime organisé, mais nous ne savons pas encore dans quelle mesure", a déclaré M. Dahinden en ajoutant ne pas connaître les détails de l'enquête pakistanaise. Dans ce pays, "des organisations mafieuses essayent d'avoir accès aux services de visas, ce qu'elles semblent avoir réussi à faire à la représentation suisse", a-t-il remarqué.Micheline Calmy-Rey a voulu se faire "sa propre idée" au sujet des méthodes de travail à l'ambassade de Suisse à Islamabad, a indiqué le porte-parole du DFAE. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.