Albanais traités de "criminels": Blocher ne sera pas mis en examen

BERNE - Le ministère public bernois n'est pas entré en matière sur la plainte déposée contre le ministre de la justice Christoph Blocher. Lors d'un discours prononcé à l'Albisgüetli, le conseiller fédéral avait traité deux Albanais de "criminels".Le ministère public bernois a informé le chef du Département fédéral de justice et police (DFJP) de sa décision, a indiqué le porte-parole du département Livio Zanolari, confirmant une information parue dans la "NZZ am Sonntag". Il s'est en revanche refusé à indiquer les motifs de cette non-entrée en matière.Dans son discours tenu à l'Albisgüetli le 20 janvier dernier, le conseiller fédéral avait critiqué le fait que deux Albanais recherchés dans leur pays pour deux meurtres et une quinzaine d'attaques à main armée aient obtenu le statut de réfugié en Suisse. Selon Christoph Blocher, la décision de la Commission de recours en matière d'asile (CRA) empêchait leur extradition.Le ministre UDC avait cependant omis de dire que la CRA avait soupçonné un complot politique en Albanie contre ses deux ressortissants. Soupçons confirmés par le Tribunal fédéral, qui avait conclu que les preuves pesant contre eux pouvaient avoir été fabriquées.Après avoir nié les faits à plusieurs reprises, M. Blocher avait finalement fait marche arrière. Le ministre de la justice avait reconnu fin mars publiquement avoir traité "par erreur" les deux Albanais de "criminels". "Au lieu de parler de criminels présumés, j'ai dit criminels", avait admis Christoph Blocher.Ces excuses n'avaient pas suffi aux concernés. L'un d'entre eux a porté plainte pour calomnie et à titre subsidiaire diffamation, injure et atteinte à la personnalité.L'affaire occupe aussi la commission de gestion du Conseil des Etats. Elle examine si le conseiller fédéral a contrevenu aux principes de la séparation des pouvoirs et de la présomption d'innocence. Le président de la commission Hansruedi Stadler (PDC/UR) a annoncé qu'un rapport serait adopté et rendu public d'ici au 10 juillet. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.