"Alliance pour un Brunnen multicolore": interdiction de manifester

LAUSANNE - L'"Alliance pour un Brunnen multicolore" échoue en dernière instance. Le Tribunal fédéral (TF) s'est lui aussi opposé à la tenue d'une manifestation contre l'extrémisme de droite à Brunnen (SZ), qui aurait dû avoir lieu le 1er août dernier.Pour Mon Repos, de nombreuses raisons justifiaient une restriction des libertés d'opinion et de réunion. L'interdiction prononcée par les autorités communales d'Ingenbohl (SZ) doit donc être confirmée.Le risque d'une confrontation avec les groupes d'extrême droite présents au Grütli à l'occasion de la fête nationale était "vraisemblable" et "concret". Il pouvait même être qualifié de "sérieux ", estiment les juges fédéraux.De plus, l'exiguïté des lieux pouvait compliquer les tâches des forces de l'ordre lors de débordements, d'autant que la présence des milliers de visiteurs se serait ajoutée à celle des manifestants.Dans ces conditions, la décision d'interdire la manifestation était le seul moyen de garantir la sécurité et l'ordre public. Elle ne violait pas les garanties constitutionnelles.Le TF rejette encore le grief des organisateurs, qui se plaignaient d'être désavantagés par rapport aux extrémistes de droite, qui se rendent au Grütli. Ces derniers n'ont jamais demandé formellement à pouvoir manifester, rappelle Mon Repos.Même si la décision du TF tombe plusieurs semaines après la date du 1er août, Mon Repos souligne qu'elle garde malgré tout son intérêt, car la question soulevée peut se poser à nouveau.Concernée par ce verdict, l'"Alliance pour un Brunnen multicolore" a déploré la décision des juges fédéraux. Elle constate qu'elle ne va pas "faciliter l'exercice des droits fondamentaux, dont celui de s'opposer aux menées fachistes". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.