Analyse VOX de la votation fédérale du 21 mai

BERNE - La votation fédérale du 21 mai n'a donné lieu à aucun antagonisme majeur, selon l'analyse VOX. Les articles constitutionnels sur l'éducation ont été acceptés par 85,6% des voix et tous les cantons, mais seuls 27,3% des électeurs se sont prononcés.Alors que le taux moyen de participation est de 44%, ce sont surtout les citoyens qui votent habituellement qui se sont déplacés aux urnes le 21 mai, relève l'analyse réalisée par l'Institut de recherche gfs.bern et rendue publique vendredi. Cette démobilisation s'est retrouvée dans tous les cantons, sauf celui de Schaffhouse (52,2%), où le droit de vote est obligatoire.Toutes les catégories de votants ont glissé un "oui" dans l'urne. Ni le niveau de formation, ni le revenu, ni l'âge, ni le sexe ou encore le lieu de résidence n'a eu d'effet majeur sur le vote. Reste que les Tessinois ont nettement moins accepté la modification constitutionnelle (58% de oui) que les Romands (89%) et les Alémaniques (86%).Au niveau du profil politique, les partisans de l'UDC ont moins massivement dit oui (68%) que ceuxs des autres partis gouvernementaux. Les personnes qui se positionnent à l'extrême-gauche ainsi que celles qui se méfient du gouvernement et que celles qui sont attachées au pouvoir des cantons ont aussi été moins enclines à voter très largement en faveur des articles constitutionnels.La majorité des votants a été convaincue par les arguments valorisant l'harmonisation des systèmes éducatifs cantonaux et l'accroissement de la mobilité. La campagne précédent la votation a été très faible, ce qui n'a pas favorisé la diffusion des arguments des quelques opposants aux articles, relève encore l'analyse.L'analyse VOX a été réalisée par le Département de science politique de l'Université de Genève sur la base d'une enquête de l'Institut de recherche gfs.bern. Le sondage a été mené au cours des deux semaines suivant la votation auprès de 1021 citoyens et citoyennes. La marge d'erreur atteint +/- 3%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.