Appel au peuple: arrestation immédiate de Gerhard Ulrich demandée

Le procureur du canton de Vaud a requis dix mois de peine privative de liberté contre Gerhard Ulrich lors du 2e procès d'"Appel au peuple". Il a aussi demandé l'arrestation immédiate du fondateur de l'association des insatisfaits de la justice, pour qu'il cesse de nuire.Le tribunal correctionnel de Lausanne doit prendre une décision en fin d'après-midi après les plaidoiries de la défense. Le procureur a exigé la révocation du sursis accordé à Gerhard Ulrich en 2005, qui devrait alors purger au total 46 mois ferme.L'avocat général a requis trois mois contre Marc-Etienne Burdet, bras droit de Gerhard Ulrich. Le deuxième procès contre "Appel au peuple" s'est ouvert lundi. A côté de Marc-Etienne Burdet, le président et fondateur d'"Appel au peuple", Gerhard Ulrich doit répondre de plusieurs affaires d'atteintes à l'honneur. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.