Assemblée de l'UDC à Fribourg: Maurer veut gagner 100'000 électeurs

FRIBOURG - L'UDC veut gagner 100'000 électeurs aux fédérales de 2007. Progresser encore est le seul moyen d'imposer sa politique et assurer la réélection de Christoph Blocher. Tel est en substance le message délivré par Ueli Maurer à son parti à Fribourg.Ce n'est pas "aux armes citoyens", mais il y a un petit côté veillée d'armes dans la halle des fêtes de St-Léonard pleine à craquer. Le président de l'UDC Ueli Maurer a galvanisé ses troupes réunies pour un congrès de programme en vue des élections fédérales de 2007.Une année jour pour jour avant la grande échéance, les objectifs sont ambitieux. "Cela exigera de nous un engagement sans faille et une lutte de tous les jours pour l'UDC et ses deux conseillers fédéraux", a dit M. Maurer. "Nous savons que surtout Christoph Blocher est menacé, car la gauche réunie en a fait sa cible favorite, faute d'avoir un programme".Pour lui, la situation de départ est simple: d'ici octobre 2007, tout tournera autour de la question de savoir si la Suisse sera gouvernée par une majorité bourgeoise ou au contraire rouge-verte. Et les déclarations des partis du centre qui tentent "désespérément" de refuser le schéma gauche-droite "n'y changent rien".Restée "au stade de la lutte des classes du siècle passé", la gauche en a pris pour son grade. Ueli Maurer a dressé un tableau quasi apocalyptique des conséquences de son éventuelle progression.A titre d'exemples: la Suisse abandonne son indépendance, des ghettos se forment dans les villes, les enfants suisses sont en minorité partout, à la longue, les minarets remplacent les églises, huit nouveaux impôts sont introduits et les paysans finissent à Ballenberg.Le conseiller fédéral Samuel Schmid est allé dans le même sens, ajoutant qu'avec 27% des voix, l'UDC ne peut pas imposer seul ses solutions. Il lui faut "garder sa capacité à conclure des coalitions".Les bourgeois doivent être partenaires et non concurrents. "Ce n'est qu'à cette condition que nous pourrons nous concentrer sur l'essentiel et ne pas nous disperser", a-t-il poursuivi alors que son collègue au Conseil fédéral, Christoph Blocher, prenait vivement des notes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.