Assemblée de l'UDC: Blocher plaide pour l'indépendance suisse

SUHR - Christoph Blocher a plaidé à Suhr pour l'indépendance suisse face à l'UE. "Ceux qui ne sont pas faits l'un pour l'autre ne doivent pas unir leurs destinées", a-t-il dit. Les délégués UDC doivent adopter un document qui rejette toute adhésion à l'UE. "De nombreuses personnes dans notre pays ne savent plus ce qu'est la Suisse", a constaté en préambule le ministre UDC. "On les trouve même dans les cercles politiques les plus élevés", selon lui. Et ajoutant malicieusement: "Non, je ne citerai pas le Conseil fédéral car je ne dois pas violer le principe de collégialité". "La Confédération n'a jamais eu pour but que les cantons se ressemblent, mais que leur diversité et leur souveraineté soient conservées", a-t-il déclaré. "Il en est tout autre de l'Union européenne: son objectif est l'harmonisation, l'uniformisation". Autre grosse divergence entre la Suisse et l'UE, la démocratie directe grâce à laquelle "les décisions sont prises dans l'intérêt du peuple et non des politiciens", selon M  Blocher. Et "elle donne la possibilité de dire non". De son côté, le conseiller fédéral Samuel Schmid a défendu la politique européenne du gouvernement. Tirant un bilan positif de son année présidentielle, il a vanté les mérites de la voie bilatérale et minimisé l'importance de la demande d'adhésion. Quant à Ueli Maurer a tiré à boulets rouges sur Moritz Leuenberger pour la conduite de son département devant les délégués de l'UDC à Suhr (AG). Le président du parti agrarien a défendu la décision de ne pas élire le socialiste à la présidence du Conseil fédéral. Les délégués de l'UDC doivent adopter un document stratégique qui rejette toute adhésion suisse à l'UE, mais aussi tout nouvel accord bilatéral empiétant sur la souveraineté nationale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.