Atropine : des cas également signalés à Berne et à Bienne

BERNE - De la cocaïne mélangée avec de l'atropine, signalée ces dernières semaines en Suisse romande, circule aussi à Berne et à Bienne. Mais jusqu'à présent les hôpitaux bernois n'ont pas été confrontés à une situation d'urgence. C'est l'Office du pharmacien cantonal qui a décélé de l'atropine dans la cocaïne vendue dans les rues après avoir été averti par des collaborateurs du centre d'aide et de conseils aux toxicomanes. Des consommateurs de cocaïne ont présenté des symptômes qui rappellent un empoisonnement à la belladone, a annoncé l'Office d'information du canton lundi. Un appel à la prudence avait déjà été lancé il y a deux semaines par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Plusieurs dizaines de personnes ont ainsi été amenées aux urgences récemment en Suisse romande après avoir consommé de la cocaïne coupée à l'atropine. Des cas similaires ont aussi été observés à l'étranger. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.