Avenir Suisse veut plus de marché pour l'agriculture d'ici 15 ans

BERN - Avenir suisse appelle à un changement radical de l'agriculture: d'ici 15 ans, il veut voir les protections douanières et les soutiens au marché tomber. Les paiements directs doivent être transformés et le droit foncier rural abrogé.La boîte à idée de l'économie suisse a présenté devant les médias réunis à berne sa vision nouvelle de l'agriculture, contenue dans une étude intitulée "Le paysan libéré".Le changement de direction souhaité doit être piloté par les entrepreneurs agricoles, l'Etat se chargeant seulement de déterminer les conditions-cadres, selon le "think tank".L'avantage serait de parvenir à diminuer nettement les prix des denrées alimentaires en Suisse. Les moyens que la Confédération alloue aujourd'hui à l'agriculture pourraient être recentrés sur des prestations spécifiques,comme l'aménagement du territoire.Avenir suisse se défend de vouloir influencer la politique agricole 2011. Il s'agit plutôt de provoquer une discussion de fond sur le futur de l'agriculture après 2010.Le projet de politique agricole 2011 est actuellement soumis au parlement. Le Conseil fédéral prévoit de diviser par deux les mesures de soutien au marché, de démanteler le mécanisme des subventions à l'exportation et d'augmenter les paiements directs. L'objectif est de rendre l'agriculture plus compétitive. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.