Budget 2007 de la Confédération: les Etats l'adoptent à l'unanimité

BERNE - Le Conseil des Etats a mis sous toit par 38 voix sans opposition le budget 2007 de la Confédération. Il n'a créé aucune divergence avec le Conseil national. Une adoption en première lecture n'était plus arrivée depuis des décennies.Établi selon un nouveau modèle comptable, le projet prévoit des recettes de 56,011 milliards de francs et des dépenses de 55,107 milliards, soit un solde positif de 904 millions. Il tient compte d'un blocage des crédits de 1%, qui réduit les dépenses de 134 millions.Le projet du Parlement est ainsi très proche de celui du Conseil fédéral qui prévoyait un excédent de recettes de 918 millions. La Chambre des cantons a pour ce faire suivi sa commission des finances qui proposait un ralliement en tous points au budget 2007 voté par le National.Comme l'a relevé le président de la commission Ernst Leuenberger (PS/SO) en rappelant l'opposition de conseillers nationaux UDC et d'écologistes, le budget a été "raisonnablement recentré". Un seul vote a d'ailleurs été nécessaire pour éliminer une divergence avec la Chambre du peuple.Emmenée par Hans Fünfschilling (PRD/BL), une minorité voulait éviter la coupe de 10% dans les mandats externes votée par le National en réponse à un rapport critique de la commission de gestion du Conseil des Etats sur ce domaine. Suivant la voie du "pragmatisme" prônée par M. Leuenberger et contre l'avis du Conseil fédéral, les conseillers aux Etats ont suivi la Chambre du peuple par 26 voix contre 14.Plus sévère que le Conseil fédéral sur les mandats externes, le Parlement a été plus généreux concernant les chemins de fer privés. La hausse des crédits prévue pour le transport régional des voyageurs ne sera pas compensée par une coupe équivalente de 30 millions dans les crédits d'investissement pour les transports.Sur l'aide aux pays de l'Est, le Parlement s'en est en revanche tenu aux coupes proposées par le gouvernement dans les budgets des départements fédéraux des affaires étrangères et de l'économie afin de compenser le "milliard de cohésion".Au National, la gauche n'a réussi ni à raboter les crédits de l'armée, ni à obtenir plus d'argent pour la culture, les places d'apprentissage à la Confédération ou la prévention en matière de santé. L'UDC a échoué sur toutes ses demandes d'économies, notamment dans les crédits pour les organisations internationales, et refusé le budget 2007. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.