Canicule: record absolu des températures moyennes de juillet

BERNE - Les températures moyennes de ce mois de juillet constituent un nouveau record depuis le début des mesures systématiques en 1864. Même durant la canicule de 2003, elles n'avaient pas été aussi élevées. Seule exception: le sud des Alpes.Jusqu'au 26 juillet, le mercure a dépassé de 4,5 à 5,5 degrés les températures moyennes calculées jusqu'à présent, a indiqué Météosuisse dans un communiqué. A Genève, il a fait jusqu'à 23,8 degrés de moyenne alors que le précédent record de 1983 était de 23,0 degrés. A Zurich, il avait été établi la même année avec 22,0 degrés alors que cette année, il a été de 22,5 degrés.Au sud des Alpes, le record de 1928 n'a pas été battu. A l'époque, la température moyenne était de 25 degrés alors qu'en juillet 2006, elle n'a été "que" de 24,3 degrés.Pour la fin du mois, Météosuisse prévoit une légère baisse des températures. Il est cependant probable que juillet 2006 constituera le nouveau record des températures moyennes.La situation de 2006 n'est pas la même que celle vécue en 2003. Il y a trois ans, il avait fait particulièrement chaud durant les mois de juin et août. En juillet, les températures n'avaient été que très légèrement supérieures à la moyenne.En ce dernier jour prévu de canicule, les températures ont à nouveau dépassé les 35,0 degrés. Les pics de la journée ont été signalés à Coire à 35,5 degrés, suivi de Kloten avec 35,1 degrés. Des orages et un air plus frais vont progressivement remplacer la canicule, a indiqué jeudi un porte-parole de Météosuisse.Jeudi, le taux d'ozone n'a pas atteint le niveau d'alerte de 240 microgrammes par mètre cube. 15 des 16 stations de mesures ont cependant indiqué des valeurs supérieurs à la norme de 120 micorgrammes. Dans quatre satations, une marque de 180 microgrammes a été signalée.En vue de la baisse des températures, le canton du Tessin a décidé de lever la limitation de 80km/h sur l'autoroute entre Chiasso et Melide vendredi matin. Cette mesure d'urgence avait été prise dimanche dernier afin de lutter contre un taux d'ozone particulièrement haut.L'alerte rouge à la canicule en vigueur à Genève est levée dès vendredi. La direction générale de la santé (DES) demeure toutefois vigilante. Les valeurs prévues pour les taux d'ozone restent en outre élevées, a indiqué jeudi le service communication et information du canton de Genève. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.