Christoph Blocher pour des patrouilles de police dans les écoles

BERNE - Des patrouilles de police dans les écoles peuvent être utiles dans des cas exceptionnels de violence juvénile, selon Christoph Blocher. Le ministre de la justice demande aux autorités scolaires de recourir à la police si des délits sont commis dans les préaux.Il y a lieu d'agir, a déclaré le conseiller fédéral dans une interview à la "SonntagsZeitung". La violence entre jeunes a nettement augmenté ces dernières années et elle est devenue plus brutale.Les poursuites pénales ne fonctionnent pas toujours de manière efficace et cela ne va pas, poursuit M. Blocher. La situation entraîne de la frustration chez les policiers et les autres personnes impliquées dans l'application de la justice. La résignation est très répandue, aussi parmi le corps enseignant.Si des actes délictueux sont commis dans l'enceinte de l'école, les autorités sont priées d'appeler la police. Les infractions à la loi doivent être sanctionnées, selon lui. Et les écoles dans lesquelles la situation est particulièrement problématique, devraient être visitées régulièrement par des patrouilles.De plus, la prévention de la violence est également nécessaire dans le cadre scolaire. Des personnes spécialement formées, par exemple des policiers, doivent collaborer à l'éducation visant à une coexistence sans violence.Les parents sont aussi impliqués, souligne le conseiller fédéral. On ne peut pas exiger de l'école qu'elle soit seule responsable de l'éducation. Or les experts constatent un véritable refus de la part de certains parents.Ces derniers doivent donc également être pris à partie si leurs enfants se battent ou s'ils commettent des déprédations - "avec paiement des dégâts en général et chez les enfants d'étrangers, jusqu'à l'expulsion de toute la famille". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.