Consommation d'alcool: 3500 décès par an en Suisse, selon une étude

BERNE - Le décès de près de 3500 personnes était lié en 2002 à la consommation d'alcool. Celle-ci représente l'un des 5 principaux risque pour la santé, avec à la clé une mortalité prématurée, selon une étude commandée par l'OFSP.Même si l'on tient compte de certains effets bénéfiques, il est possible d'affirmer que la consommation d'alcool est à l'origine de 5,2% des décès chez les hommes et de 1,4% des décès chez les femmes, a indiqué jeudi l'Institut de recherche sur la santé publique et les addictions sur la base de chiffres datant de 2002.La consommation d'alcool a aussi un impact sur le moment du décès, souvent prématuré. Elle est responsable de 10,5% d'années de vie perdues chez les hommes et de 4,9% chez les femmes. En considérant le total annuel de morbidité, elle représente, avec 12,9% chez les hommes et 4,2% chez les femmes, un des cinq principaux risques pour la santé en Suisse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.