Crèches: Le National refuse de raboter le crédit de 200 millions

BERNE - Le Conseil national refuse de tailler dans les aides fédérales à la création de crèches. Par 96 voix contre 89, il a maintenu à 200 mio le crédit pour les quatre prochaines années, au grand dam de l'UDC. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.Aussi bien la proposition du Conseil fédéral de réduire l'enveloppe à 60 millions de francs que le compromis du PRD (120 millions) ont échoué. Lors du vote d'ensemble, le projet a passé la rampe par 110 voix contre 75.Le PDC et le camp rose-vert ont finalement réussi à imposer leur point de vue. Pour eux, ce programme d'impulsion de huit ans répond aux besoins actuels et profite tant aux enfants qu'aux parents et à l'économie. Le retour sur investissement est de 3 à 4 francs par franc investi dans les crèches, a assuré Liliane Maury Pasquier (PS/GE) au nom de la commission.Ce coup de pouce prendra fin le 31 janvier 2011. Il faut donc l'utiliser au mieux et faire le maximum durant les quatre années à venir, a plaidé Thérèse Meyer (PDC/FR). "Ce serait malheureux de devoir refuser des projets par manque d'argent."Pour sa part, l'UDC aurait carrément voulu arrêter l'exercice avant terme. Le programme d'aide de la Confédération a fait l'objet de diverses critiques, mais ce parti, fidèle à son crédo en faveur de la responsabilité individuelle et de l'initiative privée, est le seul à avoir contesté son bien-fondé.Le financement de crèches n'est pas une tâche de la Confédération, d'autant moins vu le mauvais état de ses caisses, a fait valoir en vain Marcel Scherer (UDC/ZG). Sans compter que, d'après lui, cette évolution met en danger la famille traditionnelle. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.