Des astronomes suisses et français découvrent une nouvelle planète

SANTIAGO - Des astronomes suisses et français basés à l'observatoire de La Silla au Chili ont découvert l'une des plus petites planètes en dehors de notre système solaire. Elle est située à 20,5 années-lumière de la Terre. Cette exoplanète, qui n'a pas encore été baptisée, est en orbite autour de l'étoile GI581, une naine rouge située dans la constellation de la Balance, précise le communiqué de l'ESO, l'Observatoire Européen Austral. Alors que cette étoile n'a que le tiers de la masse de notre soleil, cette exoplanète est aussi grande que Neptune qui est 17 fois plus grosse que la Terre. Cette découverte a été rendue possible par un instrument de haute précision appelé HARPS. "Notre découverte pourrait signifier que les exoplanètes sont plutôt fréquentes en orbite des étoiles les plus petites", a souligné Xavier Delfosse, du laboratoire d'Astrophysique de Grenoble. "Cela nous indique que les naines rouges sont des cibles idéales pour la recherche de planètes extrasolaires", a-t-il ajouté dans ce communiqué. Sur les quelques 200 naines rouges étudiés jusqu'à ce jours, seules deux ont des planètes dans leur orbite. Cette nouvelle exoplanète est l'une des six plus petites sur les 170 détectées depuis la première découverte en 1995 et surtout de l'une des rares connues orbitant autour d'une naine rouge. Elle gravite en 5,4 jours autour de la naine rouge GI581. Vue la proximité de l'étoile (six millions de km) cette planète est problement très chaude avec des températures de 1500 degrés Celsius à sa surface, selon ces astronomes. Les naines rouges sont les étoiles les plus nombreuses de notre Galaxie: sur les 100 étoiles les plus proches du Soleil, 80 sont des naines rouges. Découvrir des planètes orbitant autour de ces étoiles de très faible masse est fondamental pour connaître les systèmes planétaires les plus proches de notre système solaire. L'observatoire européen austral (ESO) se trouve à La Silla, à 2400 mètres d'altitude à environ 400 kilomètres au nord de Santiago. L'ESO, fondé en 1962, est financé par des institutions scientifiques de 11 pays européens, dont la Suisse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.