Désengorgement du trafic: le fonds d'infrastructure est sous toit

FLIMS - Un fonds de 20,8 milliards servira dès 2008 à financer pendant 20 ans les mesures pour désengorger le trafic sur les autoroutes, dans les agglomérations et dans les régions périphériques. Le Conseil des Etats a mis le projet sous toit.Les sénateurs ont tacitement accepté les modifications apportées par le Conseil national. Ils ont ainsi ajouté une gare souterraine à deux voies à Lucerne à la liste des projets de trafic d'agglomération urgents et prêts à être réalisés.Le fonds d'infrastructure doit servir de solution pour palier l'échec devant le peuple du contre-projet Avanti en février 2004. Sur les 20,8 milliards de francs, 8,5 milliards sont destinés à l'achèvement du réseau autoroutier d'ici 2015, 5,5 milliards à la suppression des goulets d'étranglement sur les routes nationales et 800 millions aux routes principales des régions périphériques et de montagne.Les 6 milliards restants seront affectés aux infrastructures de transport public et privé dans les agglomérations. Ils serviront ainsi à cofinancer des projets comme la liaison genevoise entre Cornavin et Annemasse (CEVA) ou le métro M2 à Lausanne.Le fonds sera alimenté dans un premier temps par 2,6 milliards issus des réserves du fonds routier, puis par les recettes à affectation obligatoire provenant de l'impôt sur les huiles minérales et de la vignette autoroutière. Dès son instauration, 11 milliards seront libérés. De cette somme, 2,56 milliards iront aux projets de trafic d'agglomération urgents. Les autres 8,5 milliards iront aux autoroutes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.