Elections zurichoises: débâcle des socialistes au parlement

ZURICH - Le PS zurichois a essuyé une défaite cinglante à l'élection du parlement cantonal. Il a perdu 17 sièges et n'en possède plus que 36. Il reste néanmoins le deuxième plus grand parti après l'UDC. Les pertes socialistes ont profité aux écologistes, qui cumulent 29 sièges.Au Conseil d'Etat, l'UDC a réussi à récupérer son deuxième siège, perdu en 2005, alors que les écologistes disparaissent du gouvernement. L'exécutif cantonal est désormais composé de deux PRD, deux UDC, deux PS et d'un PDC."On ne peut pas en tirer automatiquement des conclusions pour les élections fédérales de cet automne", a déclaré le président du PS suisse Hans-Jürg Fehr. "C'est un électrochoc", a en revanche estimé le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard, interrogé par la RSR.Selon lui, le PS zurichois ne s'est pas montré assez dynamique et combatif. Le socialiste a demandé aux "camarades alémaniques" de retrouver leur "mordant". Le politologue Andreas Ladner juge aussi que la défaite zurichoise est un signal à prendre très au sérieux par le parti suisse, a-t-il indiqué à "TéléZüri":Au Grand Conseil, les Verts libéraux, qui se présentaient pour la première fois, font une entrée triomphale avec dix mandats. Les Verts ont eux gagné cinq sièges, à 19 au total.L'UDC perd cinq élus en raison du nouveau mode d'élection, mais reste la plus grande formation, avec 56 mandats. Le PRD arrive lui juste à stopper son érosion, conservant ses 29 élus.Enfin, le PDC et le PEV gagne chacun un mandat (13 respectivement 10 au total). L'Union démocratique fédérale peut envoyer quatre représentants de plus (5), et les Alternatifs font leur entrée au parlement cantonal avec deux députés. Les Démocrates suisses perdent leur unique siège. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.