En 2050, certains glaciers suisses auront disparu

BERNE - Des Alpes sans glaciers et sans neige dès 2050, c'est une perspective plausible pour les scientifiques suisses, qui s'alarment des répercussions du réchauffement en montagne. Ils ont rappelé à Berne l'urgence de mesures politiques pour réduire les taux de CO2.Réunis par le Musée alpin suisse, le Club alpin suisse et la Société suisse de neige, glace et pergélisol, les scientifiques s'inquiètent des conséquences du réchauffement climatique en montagne. "Entre 1850 et l'an 2000, les glaciers ont reculé de 50%, dont 15% dans les quinze dernières années. A ce rythme, on peut s'attendre à ce que certains d'entre eux aient tout simplement disparu en 2050", a expliqué le professeur Wilfried Haeberli, du département de géographie et de glaciologie de l'Université de Berne."Nous assistons à un réchauffement climatique dramatique, d'une rapidité sans précédent depuis plusieurs milliers d'années", a déclaré devant la presse le professeur Thomas Stocker, du département de physique du climat et de l'environnement de l'Université de Berne."Il faut prendre conscience de la gravité de la situation", a souligné le professeur Haeberli. "Si des mesures sont prises au plus vite, on peut encore sauver une partie des glaciers". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.