Euro 2008: le Conseil national entre en matière sur le financement

BERNE - Le National s'est mis à l'heure de l'Eurofoot 2008. Il est entré en matière par 132 voix contre 23 et 18 abstentions sur l'arrêté fixant les contributions de la Confédération à la troisième plus grande manifestation sportive du monde.Le match d'ouverture aura lieu le 7 juin 2008 à Bâle, a indiqué Pascale Bruderer (PS/AG). La Suisse entend faire de l'Euro non seulement une fête pour les fans de foot, mais pour tout le monde.Seuls les Verts, soutenus par l'extrême gauche et au moins un UDC, ont tenté de faire barrage à des dépenses jugées trop grandes pour les pouvoirs publics. Ils ont en particulier critiqué le fait que les contributions ont explosé entre le message de 2002 avec 3,5 millions de francs et le nouveau où les coûts se sont multipliés par 20, sans raisons valables à leurs yeux.Daniel Vischer (ZH) a estimé que c'était à l'UEFA de passer davantage à la caisse, vu qu'elle engrange de très gros bénéfices avec ces manifestations. S'il ne s'agissait pas de foot, le Parlement n'accepterait pas d'être floué ainsi, a-t-il ajouté, plaidant en vain pour une non entrée en matière.Le groupe des Verts a encore essayé de faire renvoyer le dossier au Conseil fédéral, pour qu'il négocie à neuf une plus grande contribution de l'UEFA et de l'Association suisse de football aux mesures de sécurité et donne plus d'importance à la mise en place de structures professionnelles d'éducation des supporters. Le renvoi a été refusé par 130 voix contre 32 et 12 abstentions.La majorité a suivi le Conseil fédéral. Le ministre du sport Samuel Schmid a souligné qu'une non entrée en matière ou un renvoi équivaudrait à un non, car le succès de l'organisation serait remis en cause.Les représentants du PRD et du PDC ont mis en avant que la Suisse devait utiliser cette chance pour montrer un pays fan de sport et joyeux ainsi que pour mieux le faire connaître comme lieu de tourisme, mais aussi de recherche et comme place économique. Ils se sont réjouis d'accueillir l'Euro 2008 avec l'Autriche.Brigitte Häberli (PDC/TG) a estimé que la hausse des coûts était explicable, après les attentats du 11 septembre 2001 et d'autres expériences faites par la Suisse avec de grandes manifestations comme le G8 à Evian. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.