Explication trouvée aux expériences extra corporelles

BERNE - Les personnes qui ont eu l'impression de sortir de leur corps ne sont pas toutes victimes d'hallucinations. Selon des recherches menées à l'Université de Genève, elles souffrent d'une perturbation complexe de coordination, localisée dans le cerveau.Les professeurs Olaf Blanke et Margitta Seeck sont arrivés à cette conclusion en étudiant des formes sévères d'épilepsie. Leurs travaux conduits à la Faculté de médecine de l'Université de Genève et à l'Institut des neurosciences de l'EPFL permettent d'avoir une meilleure connaissance des expériences extra corporelles.Selon les deux chercheurs, certains de ces phénomènes de "décorporation" ont pour origine un dysfonctionnement du cerveau. Lorsque l'un des cortex est abimé chez une personne, des décalages surviennent et la représentation corporelle devient troublée, explique mercredi l'Université de Genève.Le cerveau génère alors une image du corps, mais une image délocalisée, comme projetée sous le corps, en face ou derrière lui. Dans les deux premiers cas de figure, les patients reconnaissent leur propre image, dans le dernier en revanche, ils ressentent une présence autre, sombre et menaçante, note l'Université de Genève.Ce genre d'illusions sensorielles a fait couler beaucoup d'encre dans le contexte des expériences dites de mort imminente, rappelle l'Université de Genève. Grâce aux professeurs Blanke et Seeck "on sait désormais que ces phénomènes ne portent pas immanquablement la signature de la mort ou du paranormal". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.