Fiscalité: l'UDC lance une pétition pour interdire les négociations

BERNE - De l'avis unanime en Suisse, le litige sur la fiscalité des entreprises avec l'Union européenne ne doit pas être négocié. L'UDC a même lancé une pétition interdisant au Conseil fédéral d'entrer en matière.De cette manière, l'UDC espère influencer le Conseil fédéral. Les autres partis refusent également de négocier la question, mais se laissent une échappatoire. PRD et PDC ont signalé qu'ils étaient ouverts au dialogue. Et un dialogue peut mener à des négociations, selon le chef du PS Hans-Jürg Fehr.L'ancien secrétaire d'Etat Franz Blankart conseille lui aussi d'au moins soigner le dialogue. "Refuser de discuter empoisonnerait la situation", déclare l'ex-diplomate helvétique dans la "Neue Luzerner Zeitung". Une interdiction de négocier est même anticonstitutionnelle à ses yeux.Pour lui, le litige porte avant tout sur la question de savoir si les avantages fiscaux accordés par les cantons sont des aides d'Etat ou non. Il est toutefois important de laisser les experts régler cette question: "Les non-spécialistes aux motivations politiques qui s'y lancent en dilettantes ne sont pas souhaités".L'UDC n'a pas attendu le feu vert donné à Bruxelles à la Commission européenne. "Samedi, nous avons lancé une pétition nationale que tout un chacun peut signer", a déclaré le président de l'UDC Ueli Maurer à la radio alémanique DRS. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.