Garçonnet tué par des pitbulls: enterrement en Turquie

ANTALYA - Le garçon de 6 ans tué jeudi par trois pitbulls à Oberglatt (ZH) a été enterré dans le sud de la Turquie. Le Tribunal fédéral a de son côté débouté les propriétaires de chiens qui contestaient un répertoire des races potentiellement dangereuses. Treize maîtres de chiens de Bâle-Campagne estimaient avoir été lésés dans leur liberté individuelle. Dans ce canton, une loi soumet à autorisation la détention de certaines races. Selon les recourants, il n'existe pas de statistique permettant d'établir que certaines races sont plus dangereuses que la moyenne. Ils ont été déboutés une première fois en avril par la justice bâloise. Le tribunal cantonal a alors souligné qu'il n'était pas contesté que certaines races soient potentiellement plus dangereuses. En déboutant de nouveau les treize recourants, le Tribunal fédéral s'est donc rallié à l'avis du tribunal cantonal, a indiqué Ignaz Bloch, vétérinaire cantonal de Bâle-campagne, confirmant une information de la "Basellandschaftliche Zeitung". Depuis l'entrée en vigueur de la la loi en 2003, le canton a délivré 250 autorisations à des propriétaires de chiens considérés comme potentiellement dangereux, selon M. Bloch. En Turquie, l'enterrement s'est déroulé dimanche matin. La mère de 26 ans, le père de 30 ans et leur famille s'étaient envolés samedi à Zurich avec la dépouille du petit garçon pour leur région d'origine. Dans une interview à la radio zurichoise locale "Radio 24", un cousin du père de la petite victime a indiqué que plusieurs centaines de personnes avaient participé aux funérailles. Une première cérémonie funèbre s'était déjà déroulée vendredi dans le centre islamique turc de Buchs (AG). Le garçonnet se rendait jeudi à son école lorsqu'il a été sauvagement attaqué par trois pitbull. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.