Genève a gelé les subventions 2006 à l'Armée du Salut

GENÈVE - L'Armée du Salut ne touchera provisoirement plus un sou de l'Etat de Genève. Le conseiller d'Etat François Longchamp a décidé de geler pour 2006 les subventions cantonales allouées aux quatre établissements gérés par l'organisation d'entraide. Dans une lettre adressée le 23 décembre au QG bernois de l'Armée du Salut, François Longchamp fait savoir que l'Etat de Genève ne versera pas un franc à cette organisation tant qu'il n'aura pas reçu des "explications claires" sur les frais facturés par la centrale bernoise aux filiales genevoises, a-t-il indiqué mardi à l'ats. "Les réponses fournies par les cadres cantonaux ne concordent pas avec les explications données jusqu'ici par les dirigeants bernois", a souligné le magistrat en charge du Département de la solidarité et de l'emploi (DES). Le gel de ces subventions a été demandé en décembre par la commission des finances. Mais c'est le chef du DES qui avait la compétence de statuer définitivement sur cette question. Le magistrat radical a précisé que sa décision n'a rien à voir avec le licenciement d'Evelyne Gosteli, l'ex-directrice du "Coeur des Grottes". Mariane Grobet-Wellner, la vice-présidente de la commission des finances, se félicite de la mesure prise par M. Longchamp. François Longchamp a souligné que la qualité des prestations fournies par l'Armée du Salut n'est pas en cause. Il n'est pas non plus question pour l'heure de demander un audit. "Ce n'est que sur la base des explications fournies par la direction centrale de l'Armée du Salut que nous pourrons juger de la pertinence d'un audit", a-t-il ajouté. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

08.10.2009
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.